anesms recommandation qualite de vie en EHPAD volet 1 de l'accueil de la personne à son accompagnement

L’Agence nationale d’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) a inscrit dans son programme de travail un programme « Qualité de vie en Ehpad ».

La qualité de vie est définie comme « la perception qu’a un individu de sa place dans l’existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lesquelles il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes » (OMS, 1993) 1.

anesms recommandation qualite de vie en EHPAD volet 1 de l'accueil de la personne à son accompagnement

Ce concept renvoie à de multiples dimensions, tant objectives que subjectives :

- l’état de santé physique de la personne, ses capacités fonctionnelles

- ses sensations somatiques ;
- son état de santé psychologique ;
- son statut social, son environnement relationnel.


Le concept a pour point central la notion de perception, de « satisfaction globale du sujet vis-à-vis du sens général qu’il donne au bien-être ».

Cette importance conférée au point de vue de la personne ajoute à la complexité du concept : la qualité de vie est un critère d’appréciation censé revêtir un caractère objectif alors même qu’elle est l’objet d’une interprétation subjective.

Il convient par ailleurs de ne pas se limiter à la sensation ou à la perception, mais aussi de prendre en considération la réalité que la perception recouvre. Par exemple le sentiment de solitude peut être lié à l’insuffisance des liens sociaux, ou, à la perception négative qu’en a la personne.


Enfin, si la qualité de vie varie selon l’appréciation de chaque personne en fonction de ses propres normes et valeurs, elle évolue également dans le temps, aux différents âges de la vie : elle renvoie donc à une situation à un moment donné susceptible d‘évoluer et de se modifier.

Le concept de qualité de vie introduit donc un changement de perspective important :
- en légitimant le fait que la personne a une connaissance de son état, qu’elle est en capacité de pouvoir exprimer ses analyses, ses avis, ses attentes, et de pouvoir faire des choix ou du moins de pouvoir participer aux choix qui la concernent ;
- en rappelant qu’il est de la mission de l’établissement de lui faciliter cette • expression, et cette participation de manière continue et plus formellement lors de l’élaboration du projet personnalisé.

Télécharger le fichier

pdf1809 Kilo octets