Evaluation externe: une démarche co-constructive en conformité avec les attendus du décret du 15 mai 2007

       PLURIEL formation-recherche propose une méthodologie qui :

  • permet un double débat contradictoire, c'est-à-dire :
    • d’une part l’expression des points de vue des différents acteurs : usagers, professionnels, direction et gestionnaire, partenaires ;
    • d’autre part la confrontation de l’analyse relative au questionnement des acteurs et du point de vue des acteurs sur cette analyse ;
    • se veut participative en sollicitant la contribution de tous les acteurs au travers d’un questionnement individuel ;
    • privilégie la rencontre en face à face au sein de l’établissement ou du service au-delà de l’étude des documents étudiés.
> lire la suite
L’évaluation externe à l’épreuve du contrôle et de la participation

C’est une reconfiguration de la question évaluative que nous entamons avec l’entrée dans le cycle de l’évaluation externe. Commanditaires (gestionnaires, établissements et services) et consultants des organismes habilités par l’ANESM vont chercher leurs postures respectives. L’évaluation externe « est distincte du contrôle des normes en vigueur. Elle se distingue également de la certification. » dit le décret du 15 mai 2007. Il en établit les contours de façon profuse et parfois confuse. Impossible d’en tirer une définition générale en quelques lignes. Se dessine pourtant une tension – à rendre féconde - entre conformité et participation

> lire la suite